Un losange planétaire

Publié le par Pythagore1618

La géométrie traditionnelle étudie diverses figures comme par exemple le triangle équilatéral, le carré, le cercle, le losange …

Au cours de votre scolarité, peut-être vous êtes-vous posé la question suivante : « A quoi bon toutes ces figures ? »

Un losange par exemple ne semble apparaître nulle part dans le grand univers. Et bien détrompez-vous car, non loin d’ici (c'est-à-dire dans le système solaire) il existe bel et bien un losange !

Considérons en effet la planète Jupiter. 5ième planète en partant du Soleil, c’est la première planète non tellurique (elle est gazeuse) et c’est aussi la plus volumineuse.

Jupiter

Jupiter

Comme toutes les planètes du système solaire, Jupiter tourne au tour du Soleil. La distance Soleil / Jupiter, qui est en même temps le rayon du cercle qu’elle décrit, mesure 778 millions de km.

Le Soleil et Jupiter

Le Soleil et Jupiter

Or, voici qu’au début du XXe siècle, deux groupes d’astéroïdes furent découverts : « les Grecs » et « les Véritables Troyens ».

Ces deux groupes, disposés symétriquement par rapport à l’axe Soleil-Jupiter, évoluent sur la même orbite que Jupiter, dans le même sens que Jupiter et à la même vitesse que Jupiter. La planète est donc en quelque sorte « escortée » : précédée par « les Grecs » et suivie par « les Véritables Troyens.

Les planètes Troyennes de Jupiter

Les planètes Troyennes de Jupiter

La distance entre Jupiter et les Grecs a été mesurée : 778 millions de km ! Et la distance entre Jupiter et les Véritables Troyens me direz-vous ? 778 millions de km !

Remarquons que cette mesure n’est autre que le rayon de l’orbite de Jupiter.

Ces coïncidences surprenantes nous permettent de tirer une conclusion qui ne l’est pas moins : chacun des deux groupes d’astéroïdes forme avec le Soleil et Jupiter un immense triangle équilatéral de 778 millions de kilomètres de côté !

Un losange planétaire

Un losange planétaire

Pris ensemble, les deux triangles équilatéraux forment un losange de 778 millions de kilomètres de côté qui, semblable à l’aiguille d’une gigantesque horloge cosmique, tourne majestueusement dans l’espace sidéral.

Un magnifique symbole ! Il nous rappelle que les formes géométriques nous parlent le langage de Dieu dans la création. Elles sont les représentations, adaptées à l’entendement humain, des forces suprêmes qui ont crée l’univers, le propulsent, le développent et l’entretiennent.

La présence de ces deux trigones dans notre système solaire est un réconfort et un signe d’espérance pour l’humanité car le trigone signifie notamment ceci :

Un losange planétaire

Abonnement

Si vous désirez être tenu au courant des publications ultérieures, il vous suffit d’introduire votre adresse mail dans la rubrique « S’abonner » (à droite, en dessous de la rubrique « Catégories »).

Un losange planétaire
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article