Le 2 créateur

Publié le par Pythagore1618

Le symbolisme du nombre 2 est fort simple : il faut 2 éléments pour créer quelque chose. Cette loi universelle s’applique à tous les domaines de la création.

Le 2 créateur

Songeons par exemple à la reproduction sexuée des plantes et des animaux évolués. L’existence des 2 genres « mâle » et « femelle » est le résultat d’une longue évolution qui permet la reproduction, c'est-à-dire la création d’un être nouveau de la même espèce.

Observons qu’il faut 2 composants, un carburant et un comburant, pour créer une combustion (par exemple l’hydrogène et l’oxygène) et que l’un ne va pas sans l’autre.

Souvenons nous que la médecine ancestrale chinoise distingue deux sortes d’énergie dans le corps humain : le yin et le yang. L’équilibre parfait du yin et du yang crée un bon état de santé du patient.

Prenons à présent en main une pile électrique. Elle possède forcément 2 pôles (l’un positif et l’autre négatif) sans lesquels elle ne pourrait créer aucun courant électrique.

L’électricité nous donne en effet un magnifique exemple de cette dualité car pour créer un atome, il faut 2 sortes d’électricité :

-l’électricité négative (dans le noyau de l’atome)

-l’électricité négative (dans chacun des électrons qui forme l’enveloppe du noyau)

Le 2 créateur

La complémentarité des 2 genres est parfaite. L’atome représenté ci-dessus (atome de carbone) comporte :

-une enveloppe de 6 électrons : charge électrique négative ─6

-un noyau : charge électrique positive 6

Algébriquement, la complémentarité des 2 genres s’écrit ainsi : 6 + (─6) = 0

Notons au passage que loin de représenter le néant ou le vide comme on le croit souvent, zéro traduit l’une des formes de l’équilibre parfait qui existe entre les forces de l’univers (nous nous pencherons sur cela dans un exposé ultérieur intitulé « Zéro ce n’est pas rien ! »).

Autre exemple :

ligne de champ d'un dipôle électrique

ligne de champ d'un dipôle électrique

Pour le magnétisme, c’est pareil. Vous savez sans doute qu’un aimant possède toujours un pôle positif (pôle Nord) et un pôle négatif (pôle Sud). C’est intangible. Jamais vous ne trouverez un aimant comportant un seul pôle et jamais vous ne trouverez un aimant comportant 2 pôles identiques (par exemple 2 pôles Nord).

Les 2 pôles sont non seulement complémentaires mais aussi inséparables. L’expérience suivante en est la preuve. Tentons de casser un aimant pour isoler son pôle Nord sur un morceau et son pôle Sud su un autre morceau. Et bien, regarder le schéma suivant pour comprendre que ce n’est pas possible :

Le 2 créateur

Un nouveau pôle Sud s’est crée sur le premier morceau et un nouveau pôle Nord sur le deuxième morceau, ce qui montre que la complémentarité positif/négatif est une loi suprême de l’univers.

A plus grande échelle, notons que la Terre elle-même possède un pôle Nord magnétique et un pôle Sud magnétique autour desquels s’entend une gigantesque enveloppe magnétique protectrice qui nous abrite des vents solaires et sans laquelle la vie terrestre ne pourrait subsister : la magnétosphère.

magnétosphère de la Terre

magnétosphère de la Terre

Petite digression. J’aimerais dire ici mon émerveillement devant l’Œuvre parfaite du Grand Créateur qui a crée pour notre évolution cette extraordinaire planète pleine de beauté et de vie et pris toutes les dispositions nécessaires pour protéger tous les êtres qui la peuplent. Mon cœur saigne en pensant à quel point nous les hommes, qui nous prétendons « civilisés », détruisons tout sans vergogne, polluant les fleuves, les océans, les sols et l’atmosphère de notre belle planète, faisant souffrir les animaux, arrachant les forêts, répandant des ordures partout où il y a des millénaires régnaient la beauté et la pureté.

A présent, résumons-nous. Il existe donc deux genres complémentaires dans l’univers :

-le genre positif

-le genre négatif

C’est une loi intangible et éternelle Il n’y a pas de troisième genre. Les deux genres ne se mélangent jamais mais ils s’associent et se complètent pour former un ensemble achevé.

Toutefois, avant d’aller plus loin, il nous faut toutefois élargir notre sujet en rétablissant le sens originel de ces 2 mots. En effet, par suite d’une dérive du langage, est qualifié de « positif » ce qui est bénéfique tandis que l’on qualifie de « négatif » ce qui est mal et nous importune.

Dans la suite de cet exposé, nous utiliserons ces 2 termes dans leur sens originel, qui n’est nullement lié aux notions de bien et de mal mais au genre de l’activité.

Le genre positif est actif, vigoureux, robuste, structurant, visible, concret, réalisateur. Il met en forme, exerce l’autorité, pose des limites, encadre, affirme, affronte.

Le genre négatif est sensible, fin, intuitif, subtil, délicat, inspirateur, consolateur, guérisseur. Moins visible, il agit puissamment par le rayonnement de sa seule présence. C’est ainsi que beaucoup d’hommes rectifient aussitôt leur comportement lorsqu’une femme digne et distinguée paraît devant eux. De même, bien des hommes remarquables (musiciens, peintres, acteurs, scientifiques, hommes d’Etat …) avaient une muse, sans laquelle ils n’auraient sans doute pas produit grand-chose par manque d’inspiration. « Derrière un grand homme, il y a toujours une femme. » dit le proverbe.

Le genre négatif a la faculté de faire régner l’harmonie et nous relie aux plans supérieurs, servant ainsi de « pont ».

L’univers entier est organisé ainsi. Il est donc légitime de nous demander pourquoi. Pour le comprendre, il nous faut remonter haut, très haut dans les sphères supérieures.

L’irradiation de Dieu contient tout. Par elle, s’est formée la sphère divine, gigantesque domaine de toutes les Lumières les plus élevées et lieu de résidence de la Reine du Ciel, des 7 Archanges, des 4 entités qui se trouvent « au pied du Trône de Dieu » et des 24 « Anciens » qui sont les Gardiens divins du Saint Graal.

Si vous désirez obtenir des précisions à ce sujet, vous les trouverez dans le Message du Graal « Dans la Lumière de la Vérité » (livret de présentation http://ahp.li/e9163a26260004a5745a.pdf ) et dans « L’Apocalypse de Jean » , le dernier texte de la Bible.

Or, en quittant le Saint Graal pour se répandre dans la création, l’irradiation se scinde en 2 courants : un courant positif et un courant négatif. De ce fait, les 2 genres « positif » et « négatif » se retrouvent dans l’ensemble de la création.

les 2 genres "positif" et "négatif" dans la création

les 2 genres "positif" et "négatif" dans la création

Légende :

1 : la sphère divine

2 : un rayon divin de la Force du Père

3 : la coupe sacrée : le Saint Graal

4 : la création

5 : séparation de l’irradiation divine

L’apparition de ces 2 genres crée des courants qui prennent la forme de mouvement elliptiques comme l’ont très justement noté les astronomes en observant de la formation des étoiles et des galaxies.

Pour conclure cet exposé, disons simplement que l’interaction du genre positif et du genre négatif structure la création tout entière. C’est une loi divine fondamentale. Nous devons donc nous y conformer et organiser en conséquence nos activités humaines.

Le 2 créateur

Publié dans Algèbre spirituelle

Commenter cet article