Le nombre sacré 7

Publié le par Pythagore1618

Introduction

 

Dans l’exposé « Calculs avec le nombre 7 », nous avons observé à quel point les propriétés mathématiques du nombre 7 sont exceptionnelles. Penchons nous à présent sur la signification de ce nombre si remarquable.

Accompagnement de l’humanité

 

De l’antiquité à nos jours, il apparaît que le nombre 7 accompagne et éclaire la vie de l’humanité.

 

Ainsi, depuis fort longtemps, le nombre 7 rythme notre perception des jours. Le groupement des jours par 7 a semble-t-il été utilisé pour la première fois en Mésopotamie par les astronomes chaldéens. Ces derniers avaient identifié 7 astres dans le ciel (la Lune, Mercure, Vénus, le Soleil, Mars, Jupiter et Saturne). Par la suite, la semaine de 7 jours fut utilisée par les hébreux, les chinois et finalement par l’occident chrétien.

 

Pythagore lui-même fit appel au nombre 7 dans un tout autre domaine. Découvrant le lien qui existe entre la longueur d’une corde vibrante et le son qu’elle émet, il créa la première gamme musicale de l’histoire. Or cette gamme, comporte 7 notes.

 

Les 7 « merveilles du monde » du monde antique (le Phare d’Alexandrie, les Jardins suspendus de Babylone, le Colosse de Rhodes …) sont encore évoquées de nos jours. Par delà les siècles, il n’en subsiste cependant plus qu’une : la Grande Pyramide. Ce célèbre et colossal édifice est donc historiquement le premier et le dernier c'est-à-dire l’alpha et l’oméga. Construit sur l’ordre de Dieu, il est porteur d’un message qu’il nous appartient de découvrir.

 

Tout ceci concerne l’antiquité. Mais qu’en-est-t-il de nos jours ?

 

La science moderne a établi que la matière est composé d’atomes (carbone, azote, oxygène, fer …) Or, ces atomes se répartissent en 7 groupes dans un tableau élaboré par le chimiste russe Dmitri Ivanovitch Mendeleïev dans la seconde moitié du XIXe siècle (chaque ligne du tableau constitue un groupe ou « période »).

tableau périodique des éléments

tableau périodique des éléments

De plus, lorsqu’ils sont régulièrement répartis dans l’espace, les atomes forment des cristaux. Dans un cristal, un motif de base (la maille) se répète à l’identique pour former un réseau cristallin.

 

Ainsi, la pyrite cristallise-elle dans le système cubique.

 

Or, combien existe-t-il de systèmes cristallins fondamentaux ? Vous avez sans doute trouvé vous-même la réponse : il y en a 7 !

cristaux de pyrite

cristaux de pyrite

Symbole du nombre 7

 

Le symbole du nombre 7 est l’étoile à 7 branches.

l'étoile à 7 branches

l'étoile à 7 branches

Cher lecteur, prenez le temps de contempler cette étoile car elle est magnifique !

 

Contrairement à l’étoile à 5 branches et à l’étoile à 6 branches, l’étoile à 7 branches n’est pas constructible avec les instruments usuels de la géométrie (règle et compas). Il existe certes des constructions approximatives mais aucune construction exacte.

 

Il n’entre pas dans le cadre de ce texte d’exposer la démonstration mathématique de ce fait mais plutôt d’en dégager la signification. Nous sommes en présence d’un nombre particulier qui dépasse les limites de la compréhension humaine. Un nombre surhumain en quelque sorte. C’est ce que je vous invite à présent à découvrir.

Le nombre 7 et l’Apocalyse

 

Les apparitions du nombre 7 dans la bible sont innombrables. C’est notamment le cas dans l’Apocalypse (mot d’origine grecque qui signifie « révélation »).

 

Ce texte révélé décrit sous forme d’images des réalités et des évènements qui ne sont nullement terrestres mais divins. C’est pourquoi l’Apocalypse est presque toujours incomprise par le simple lecteur et aussi par les érudits.

 

Je vous invite cependant à effectuer une brève incursion dans le chapitre 1. Les citations suivantes en sont extraites. Elles décrivent notamment un majestueux Personnage qui s’adresse aux 7 Eglises, est accompagné par 7 esprits qui sont devant son trône, marche au milieu de 7 chandeliers d’or et tient 7 étoiles dans sa main droite.

 

Apocalypse 1 : 4

« Jean aux sept églises qui sont en Asie : que la grâce et la paix vous soient données de la part de celui qui est, qui était et qui vient, et de la part des sept esprits qui sont devant son trône, et de la part de Jésus-Christ, le témoin fidèle, le premier né des morts, et le chef des rois de la terre ! »

 

Avec cette citation, nous pouvons remarquer qu’il existe déjà deux Personnages puisque la grâce et la paix sont données de la part de « celui qui est, qui était et qui vient » et de la part de Jésus-Christ. Deux Fils de Dieu !

 

A présent, Jean entend la voix du Majestueux Personnage mais il ne le voit pas encore :

 

Apocalypse 1 : 10-11

« Je fus ravi en esprit, le jour du Seigneur, et j’entendis derrière moi une voix forte, comme le son d’un trompette, qui disait : ce que tu vois, écris-le dans un livre, et envoie-le aux sept Eglises, à Ephèse, à Smyrne, à Pergame, à Thyatire, à Sardes, à Philadelphie, et à Laodicée. »

 

L’erreur habituelle est d’assimiler les sept « Eglises » à des communautés terrestres. Ceci est impossible car dès les premières lignes des citations précédentes nous ressentons bien que les descriptions qui sont données concernent les plus hauts évènements spirituels. Les sept Eglises ne sont donc certainement pas de petites bourgades terrestres.

 

Dans le message du Graal « Dans la Lumière de la Vérité » l’explication ultime nous est donnée. Tout ce que la science actuelle connait de l’univers matériel, c'est-à-dire des milliards de galaxies comportant chacune des milliards d’étoiles et de planètes constitue une parcelle d’une gigantesque partie cosmique, au sein de laquelle gravite la Terre. Elle se nomme « Ephèse » ou encore « Ephesus ».

 

Mais, beaucoup plus loin, dans les espaces sidéraux et totalement hors de portée de nos instruments d’observation, existent 6 autres parties cosmiques tout aussi imposantes : Pergame, Sardes, Thyatire, Smyrne, Philadelphie et Laodicée.

 

Ensemble, les 7 parties cosmiques forment une sorte de prodigieuse« couronne » en rotation dans l’univers matériel et au sein desquelles s’incarnent les germes d’esprits humains en cours d’évolution.

les 7 parties cosmiques

les 7 parties cosmiques

Voici maintenant la description du Céleste Personnage dont Jean a entendu la voix :

 

Apocalypse 1 : 12-16

« Je me retournais pour connaître quelle était la voix qui me parlait. Et après m’être retourné, je vis sept chandeliers d’or, et, au milieu des sept chandeliers, quelqu’un qui ressemblait à un fils d’homme, vêtu d’une longue robe, et ayant une ceinture d’or sur la poitrine. Sa tête et ses cheveux étaient blancs comme de la laine blanche, comme de la neige ; ses yeux étaient comme une flamme de feu ; ses pieds étaient semblables à de l’airain ardent, comme s’il eût été embrasé dans une fournaise ; et sa voix était comme le bruit des grandes eaux. Il avait dans sa main droite sept étoiles. De sa bouche sortait une épée aiguë, à deux tranchants ; et son visage était comme le soleil lorsqu’il brille dans sa force. »

 

Une Force divine sublime et rayonnante s’échappe de ce Personnage. L’irradiation intense qui émane de sa tête est d’une blancheur éblouissante et son regard est semblable à « une flamme de feu ».

 

L’épée aiguë à deux tranchants qui « sort de sa bouche » est la Parole de Dieu, qui apporte la Justice et le Jugement.

 

La signification des « sept chandeliers » et des « sept étoiles » nous est donnée un peu plus loin dans les versets 19 et 20 : « Ecris donc les choses que tu as vues, et celles qui sont, et celles qui doivent arriver après elles, le mystère des sept étoiles que tu as vues dans ma main droite, et des sept chandeliers d’or. Les sept étoiles sont les anges des sept Eglises, et les sept chandeliers sont les sept Eglises. »

 

Nous apprenons ici que chaque « chandelier » est gardé par un « ange ». Autrement dit, chacune des 7 parties cosmiques (nous pourrions dire »continent cosmique ») est fidèlement gardée et protégée par une entité spécifique de la Nature.

 

Compte-tenu de la taille gigantesque de chaque partie cosmique, cette entité ne saurait être de petite taille ! Sévère et vigilante, elle s’assure du développement et du bon fonctionnement de la partie cosmique dont elle a la charge et s’efforce d’en garantir les équilibres.

 

L’ange de notre partie cosmique (Ephèse) doit donc avoir fort à faire car, en raison de notre comportement erroné et souvent ténébreux, nous avons perturbé ses grands équilibres vitaux.

 

Nous en avons la confirmation ! En effet, dans le chapitre 2 de l’Apocalypse, le Majestueux Personnage examine la situation de chaque partie cosmique et énonce un verdict. En ce qui concerne notre partie cosmique, après quelques compliments, il prononce de sévères paroles d’avertissement (versets 2 : 4 et 2 : 5) :

 

« Mais ce que j’ai contre toi, c’est que tu as abandonné ton premier amour. Souviens-toi donc d’où tu es tombé, repens-toi, et pratique tes premières œuvres ; sinon, je viendrais à toi, et j’ôterais ton chandelier de sa place, à moins que tu ne te repentes. »

 

C’est bien notre chute qui est décrite ici. Il nous est reproché d’avoir abandonné « notre premier amour » c'est-à-dire la conscience spirituelle lumineuse des premiers âges de l’humanité (l’âge d’or).

Nous sommes invités à nous souvenir « d’où nous sommes tombés » et exhortés à pratiquer « nos premières œuvres ». Et à deux reprises, nous sommes sommés de nous repentir !

 

Un message très clair et hélas d’une actualité brulante.

Symbolisme du nombre 7

 

Nous avons seulement effleuré ce célèbre et pourtant si incompris texte prophétique qu’est l’Apocalypse. Il comprend 22 chapitres qui décrivent les grands évènements spirituels qui sont en train de s’accomplir.

 

Le lecteur courageux qui désire en savoir davantage peut les étudier, mais en évitant de prendre les mots utilisés par le voyant dans leur sens ordinaire. Il nous faut effectuer une lecture intuitive en laissant les mots pénétrer en nous pour former les images spirituelles dont ils sont porteurs (voir à ce sujet l’exposé « 666 en vérité »).

 

Voici maintenant quelques exemples dans lesquels intervient le nombre 7. Il est question notamment :

-de 7 lampes ardentes qui sont les 7 esprits de Dieu

-d’un livre scellé de 7 sceaux

-d’un « agneau » qui avait 7 cornes et 7 yeux

-des 7 anges qui se tiennent devant Dieu et des 7 trompettes qui leur sont données

-des 7 coupes d’or pleines de la colère de Dieu

 

Le nombre 7 est donc celui de la Volonté de Dieu.

Le nombre sacré 7

Au sommet l’immense création, à la limite de la sphère divine, règne Parzival. C’est par l’irradiation de son pur noyau divin que s’est formée la création tandis que tous les rayonnements bénéfiques formés dans la création remontent à Lui. Il est donc le commencement et la fin de la création, l’alpha et l’oméga des Saintes Ecritures, et en même temps le Roi du Saint-Graal.

 

J’aimerais à présent vous faire partager une citation du Message du Graal. Sa lecture est bouleversante car elle nous laisse entrevoir Parzival dans toute Sa Majesté :

 

« Une tête éblouissante aux formes les plus parfaites, entourée du mouvement éternel de la Lumière vivante, une tête dont l’éclat terrasse tout être créé qui la contemple et lui fait perdre conscience. Un corps couvert d’une enveloppe rayonnante, semblable à une souple cuirasse d’écailles, les ailes protectrices de la colombe déployées au-dessus de Sa tête, ainsi pouvez-vous vous Le représenter. Il est puissant, impératif, invincible, inaccessible, la Force divine personnifiée, le flamboiement divin ayant pris forme : PARZIVAL, le Fils de Lumière dans le spirituel-primordial placé au sommet de la création ! Le Pur Portail qui s’est ouvert du royaume divin vers la création, Celui qui conduit de Dieu vers l’homme ! » (Message du Graal, tome III, exposé 58)

 

Et pour conclure cet exposé, laissons de nouveau parler les nombres en utilisant les calculs de M. Lucien Siffrid. Voici ce que nous trouvons :

 

PARZIVAL = 777

Epilogue

 

Je ne suis pas écrivain. J’ai rédigé cet exposé pour attirer votre attention sur une Œuvre de Très Haute Spiritualité intitulée « DANS LA LUMIERE DE LA VERITE ». Sans les connaissances contenues dans cet ouvrage, il ne m’aurait pas été possible d’élaborer cet exposé. Vous qui êtes un chercheur, je vous renvoie à ces écrits qui éclaireront votre âme avec Sagesse et Bonté.

 

Un livret de présentation de cette Œuvre est téléchargeable en cliquant sur le lien suivant :

http://ahp.li/e9163a26260004a5745a.pdf

 

Abonnement

 

Si vous désirez être tenu au courant des publications ultérieures, il vous suffit d’introduire votre adresse mail dans la rubrique « S’abonner » (à droite, en dessous de la rubrique « Catégories »).

Le nombre sacré 7

Publié dans Algèbre spirituelle

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article