Le nombre sacré 3

Publié le par Pythagore1618

« Toutes les bonnes choses vont par 3. » dit le proverbe. Que voila une belle et lumineuse intuition issue de la sagesse populaire d’antan !

3 est en effet un nombre sacré car il est intiment relié à l’activité de Dieu. La Trinité divine peut humainement être représentée au moyen d’un triangle dont la pointe supérieure figure Celui qui, dans Sa Sagesse et Sa Bonté infinies, nous a tout donné et peut de ce fait être nommé Notre Père.

Le nombre sacré 3

3 est donc un nombre dont il nous faut nous approcher avec le plus profond respect car il est le nombre de la Lumière divine.

Le nombre sacré 3

Dieu est unique mais son action est inséparable de son Amour et de sa Justice (Son Esprit). C’est pourquoi la Lumière divine est tri-unitaire. Le Père, le Fils et le Saint-Esprit sont reliés entre eux par de puissants faisceaux de radiations représentés symboliquement par les trois côtés du triangle.

C’est pourquoi le Christ Jésus disait : « Croyez-moi, je suis dans le Père et le Père est en moi. » (Jean 14 : 11)

Nous touchons donc là des choses saintes qui dépassent notre entendement humain. La Lumière divine fait vibrer l’ensemble de la création depuis les plus hautes sphères spirituelles jusque dans les profondeurs de la matérialité terrestre, domaine qui nous est plus familier.

Ainsi la Terre, cette magnifique planète qui accueille et abrite des esprits humains en cours d’évolution dans la matérialité, devait-elle nécessairement être la 3ième planète du système solaire.

Un nombre bienfaisant

Une profonde harmonie réside dans l’association de 3 termes bien choisis.  

Amour- Justice -Fidélité

Le véritable amour inspire la fidélité. Il est aussi pur et juste.

Force -Délicatesse - Discernement

La force a besoin du discernement pour exercer son action dans la bonne direction. Et sans la délicatesse, la force devient brutalité et peut blesser gravement physiquement et  psychiquement.

Autorité -Compassion -Justice

Sans la compassion et la justice, l’autorité se dégrade en autoritarisme et dictature. Un vrai chef militaire possède naturellement ces 3 belles qualités.

Corps - Ame -Esprit

Les trois composantes indissociables de l’être humain terrestre. En nous souciant uniquement de notre corps, nous négligeons notre âme et notre esprit. Le développement spirituel prévu pour nous lors de notre actuelle incarnation terrestre est donc bloqué.

Pensée - Parole - Action

Une belle pensée, c’est bien. Il lui faut toutefois être exprimée en parole afin d’être partagée avec nos prochains et concrétisée en actes car nous œuvrons ici-bas dans la matière.

Liberté - Egalité - Fraternité

La magnifique devise de la République Française (voir l’exposé « La France et le nombre 3 » dans la rubrique « Algèbre spirituelle »).

Et aussi :

Intuition - Pensée - Sentiment

Simplicité - Clarté - Naturel

Beauté - Equilibre - Ennoblissement

 … je vous laisse découvrir le reste, c’est inépuisable.

Remarquons que l’harmonie nécessite la présence des 3 termes. Un des termes vient-il à manquer, alors l’harmonie est aussitôt rompue. 

Le nombre 3 et la science

La science elle-même utilise ces accords ternaires :

Addition -Multiplication - Exponentiation

Les 3 opérations de base de l’algèbre

Longueur - Largeur - Hauteur

C’est pourquoi les mathématiciens disent que l’espace est de dimension 3. Certes, les mathématiques utilisent des « espaces » abstraits ayant un plus grand nombre de dimensions (par exemple 24) mais il n’en reste pas moins que l’espace physique dans lequel nous évoluons est de dimension 3. 

Passé -Présent -Futur

Personne ne sait au juste ce qu’est le temps. Albert Einstein a fait à ce sujet de remarquables découvertes (théories de la relativité) sans parvenir toutefois à percer le mystère. Notre perception humaine et terrestre du temps (Passé - Présent - Futur) est toutefois structurée par le nombre 3.

Expérimenter - Découvrir - Utiliser

Les 3 étapes de la méthode scientifique.

Données - Théorème - Conclusion

Pour démontrer quelque chose en mathématiques, il nous faut en effet :

-Collecter les données (les informations).

-Choisir le théorème adapté (théorème : affirmation qui a valeur de loi suprême dans l’univers mathématique).

-Formuler la conclusion.

Signalons un fait curieux. En géométrie, la trisection de l’angle (c'est-à-dire La division exacte d’un angle quelconque en trois angles égaux en utilisant les instruments usuels de la géométrie) est impossible, sauf dans des cas particuliers. Ce fait, et bien d’autres,  nous renvoient à notre modeste condition humaine. Le nombre 3 est nombre sacré, relié à l’activité de Dieu. Il nous est donc  impossible d’accéder à certaines connaissances car nous ne sommes pas divins.  

Quelques mots pour conclure

Pour terminer cet exposé, je vous invite à ressentir intuitivement avec quelle intensité le nombre 3 agit en tout lieu, en tout temps et dans la vie de chaque être humain.

Il s’agit de la grande loi du « donner et recevoir ».

Lorsque nous donnons quelque chose (il ne s’agit pas forcément de quelque chose de matériel : ce peut être un sourire, une marque de gentillesse ou de compassion,  une bonne parole, une pensée bienveillante, une action charitable …), les lois supérieures qui gouvernent les univers tant matériels que spirituels entrent immédiatement en action, prennent en compte notre don, le font fructifier et évoluer, et produisent immanquablement un résultat.

Souvent, vous ne ne remarquerez rien car il s’écoule une longue période entre vos « semailles » et la « récolte ».

Ainsi, une simple parole de bonté que vous avez dite à une personne en détresse peut fort bien lui sauver la vie lorsque, six mois plus tard, elle envisage de se suicider mais y renonce car son guide spirituel fait remonter dans sa conscience les paroles secourables que vous lui avez prodiguées six mois plus tôt. Et il se peut également que vous même soyez ainsi libéré d’un funeste nœud karmique car vous avez contribué au sauvetage de cette personne …   

                      La loi du « donner et recevoir » est  donc ancrée dans le nombre 3.

Le processus est le suivant :

  1. Nous donnons avec générosité et sincérité « quelque chose » à l’univers.
  2. Les lois de l’Univers reçoivent notre don, le développent et l’acheminent vers sa destination à une époque et sous une forme que seule la providence divine connaît.
  3. Nous recevons notre rétribution. C’est le « juste retour des choses ».

« Ne vous y trompez pas: on ne se moque pas de Dieu. Ce qu'un homme aura semé, il le moissonnera aussi. » (Galates 6 : 7)

Triangle d'hiver

Triangle d'hiver

Epilogue

Je ne suis pas écrivain. J’ai rédigé cet exposé pour attirer votre attention sur une Œuvre de Très Haute Spiritualité intitulée « DANS LA LUMIERE DE LA VERITE ». Sans les connaissances contenues dans cet ouvrage, il ne m’aurait pas été possible d’élaborer cet exposé. Vous qui êtes un chercheur, je vous renvoie à ces écrits qui éclaireront votre âme avec Sagesse et Bonté.

Un livret de présentation de cette Œuvre est téléchargeable en cliquant sur le lien suivant :

http://ahp.li/e9163a26260004a5745a.pdf

 

Abonnement

Si vous désirez être tenu au courant des publications ultérieures, il vous suffit d’introduire votre adresse mail dans la rubrique « S’abonner » (à droite, en dessous de la rubrique « Catégories »).

Le nombre sacré 3

Publié dans Algèbre spirituelle

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article